La « Slow life » : pourquoi et comment ?

Pour vous expliquer pourquoi j’ai adopté la Slow life, il faut remonter en 2014.

Venez, je vous emmène !

A cette époque j’aurai pu me présenter comme ça : mariée, 2 enfants, un boulot « alimentaire », une vie à 200 à l’heure… et jamais assez de temps. time-3306753_960_720

Je pensais que c’était normal de devoir tout gérer en même temps (travail, enfants, maison), comme on veut nous le faire croire avec le mythe de la « working  girl » toujours parfaite et épanouie.

Mais mon corps à dit STOP : Burn out !

Il m’a fallu 1 an et le soutien de mes proches pour que je reprenne figure humaine, que je retrouve la force de sourire et l’envie de vivre tout simplement.

J’ai donc dû changer ma manière de voir la vie, redéfinir mes priorités… et sans en connaitre le terme, j’ai commencé mon petit voyage vers la Slow life.


Mais la Slow-life c’est quoi ?


La Slow life c’est un concept de vie complètement à contre-courant de la tendance actuelle du « toujours plus et encore plus vite« .

La Slow life c’est :

  • Préférer le réel au virtuel,
  • Miser sur la qualité plutôt que sur la quantité,
  • Se recentrer sur sa famille et sur ses amis,
  • Se reconnecter à la nature, la respecter et accepter de vivre au rythme de ses ressources,
  • Refuser la dictature du « toujours plus vite » au profit du moment présent,
  • Réévaluer ses priorités…

sunset-3416768_960_720


Et concrètement ça donne quoi ?


Il n’y a pas de recette miracle de la Slow life, chacun doit faire à sa propre façon.

Mais vous avez de la chance, je suis plutôt sympa 😀 et je vous donne donc quelques exemples qui fonctionnent pour moi :

  • J’avais pour habitude de me faire un planning hebdomadaire pour le ménage, les courses, les RDV etc… Ce qui devait me faciliter la vie était en fait source de stress. Désormais je fais les taches selon mon nouvel ordre de priorité et je ne me culpabilise pas (du moins j’essaie) si je n’ai pas passé l’aspirateur 😉
  • fruit-3220970_960_720Pour les repas du soir, je me réfère à mon menu pré-établi, et je cuisine en sirotant un sirop, un jus de fruit ou une bière (toujours avec modération hein?!) en compagnie de mon mari. Ça nous permet de nous raconter notre journée, de passer un moment privilégié tout les deux (et avec les enfants quand ils entendent qu’on a sorti des chips 😀 )
  • J’ai supprimé tous les jeux de mon smartphone qui m’avaient rendu accro, et j’ai également désactivés les notifications des réseaux sociaux. Je ne me sens plus  obligée de regarder dès que ça bipe… j’y vais quand je l’ai décidé. Je me sens du coup « connectée » au réel plutôt qu’au virtuel !
  • coffee-2306471_960_720J’ai fait une liste mentale des choses que j’aime faire et qui me font du bien, et je me réserve du temps, au moins une fois par jour, pour : bouquiner, écrire, faire du crochet (relaxant comme le tricot), jouer de la guitare (j’ai toujours voulu apprendre, et bien là je le fait !), ou tout simplement prendre le soleil…
  • Pour être plus respectueuse de la nature j’ai supprimé les produits ménagers « cracra » au profit de produits naturels beaucoup plus simples : savon noir, vinaigre blanc, huiles essentielles…
  • J’ai aussi changé nos produits corporels de la salle de bain. Terminé les substances chimiques polluantes pour nous et pour la nature !
  • Je plis le linge dès qu’il est sec, comme ça je n’utilise presque plus le fer à repasser et donc je consacre moins de temps à la « corvée » de linge. 😉

Etc…


La Slow life ça me parle, mais par où commencer ?


Alors surtout il ne faut pas vouloir bouleverser sa vie d’un seul coup, mais y aller progressivement !

En premier lieu il faut déjà réévaluer ses priorités et définir ses besoins réels… parce que connaitre ses besoins c’est mieux se connaitre.

Se demander ce qui nous ressource, ce qui nous rend heureux, et se donner la chance de le faire au moins une fois pas jour.

Découvrir ou redécouvrir la nature et toutes ses richesses, vivre au rythme des saisons et en apprécier chaque instant. Regarder la nature avec des yeux d’enfants et s’en émerveiller !

Et puis être conscient qu’il y a des jours où on ne pourra pas ralentir le rythme, où on sera pris dans le tourbillon de la société… Mais ce n’est pas grave, il ne tient qu’à nous de revenir à la vitesse « Slow » le lendemain ! 🙂

water-3211175_960_720

En résumé : PRENDRE LE TEMPS !!

Sur ce mot de la fin, je vous envoie une myriade de paillettes et de bisous et

Prenez soin de vous !

Céline.

Sources :

www.elle.fr / Et si on essayait la Slow life

Les carnets du bien-être.com / Slow life, une idée bien-être à adopter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s