Des tomates en plastique !

« Tout paysan debout domine noble à genoux. »

Proverbe français (citations Le Figaro)

« Toute personne sérieuse qui connait l’agriculture sait que les OGM n’augmentent pas les rendements, mais qu’ils augmentent en revanche la consommation de pesticides. »

« L’agriculture écologiquement intensive » Lydia et Claude Bourguignon(citations Le Monde)

Des légumes et des fruits d’été en hiver… C’est malheureusement devenu la norme.

Rien de plus facile que de trouver des tomates (mais aussi des courgettes, aubergines…) tout au long de l’année dans nos grandes surfaces !

Mais franchement, en plus du fait qu’une tomate achetée en hiver n’est franchement pas bonne (ça a la forme d’une tomate, ça a la couleur d’une tomate… par contre ça n’en a pas le goût !), on peut légitimement se demander quel est son impact sur l’environnement.

Du coup on va regarder ça ensemble d’un peu plus près !

 


Ces fruits/légumes, d’où viennent-ils ?

 

Il faut savoir qu’en France la saison de production des tomates dure de juin à octobre, et que durant cette période les tomates vendues sur nos étals proviennent de France, de Belgique et des Pays-bas.

Les courgettes et les tomates que tu trouves en plein hiver dans ton supermarché proviennent en grande partie du Maroc et de l’Espagne. Pour ne parler que de la tomate, ces 2 pays représentent à eux seuls 70% des importations françaises !

Intéressons-nous à l’Espagne, plus particulièrement à l’Andalousie (une région du sud), et dans cette région jetons notre dévolu sur une zone près d’Almería qui, vue par satellite, m’a laissée bouche bée !

Capture Almeria.PNG
www.Google Maps

« Hhoo… mais c’est joli ! C’est de la neige ? »

Attends, je zoome un peu plus !

Capture 3.PNG
www.Google Maps

Voilà… tu as compris maintenant : ce sont des milliers de serres recouvertes de bâches de plastique.

Cette zone est appelée « grenier de l’Europe » mais aussi « mer de plastique »… à juste titre !

Dans cette région ce ne sont pas moins de 3 millions de tonnes de légumes qui sont produits chaque année. Et pour produire tout ça, des milliers de serres s’étendent sur près de 200 km, toutes recouvertes de plastique !


 

Une catastrophe écologique

 

L’EAU :

Tu te doutes bien que toutes ces plantations demandent beaucoup, beaucoup d’eau… Or, l’eau c’est plutôt ce qui manque dans cette région !

En effet l’Andalousie bénéficie d’un climat de type méditerranéen : c’est à dire des étés chauds et secs et des hivers doux et peu humides. Alors ce climat est génial pour y passer de super vacances d’été, mais pour l’agriculture, c’est pas terrible !  Pour te donner un ordre d’idée, il tombe en moyenne 200 mm d’eau par an en Andalousie, contre à peu près 800 mm en France.

Les nappes phréatiques sont donc sur-exploitées et n’ont pas le temps de se remplir ! Les sols sont crevassés et n’absorbent plus le peu de pluie qu’ils reçoivent.

Pour faire face à la demande d’eau de plus en plus importante, des usines de désalinisation d’eau de mer font leur apparition… et là aussi l’impact écologique est dramatique :

  • La consommation en énergie pour faire tourner ces usines est énorme.
  • La saumure (le sel) rejeté dans la mer favorise l’érosion du littoral et dégrade la faune et la flore sous-marine.
drought-780088_640.jpg
Image par Luis Iranzo Navarro-Olivares de Pixabay

LA POLLUTION : Le plastique

Toutes ses serres sont recouvertes de bâches de plastique ! Et la superficie de cette zone, c’est l’équivalent de 55000 terrains de foot !!

Le plastique c’est fantastique 😅 mais pas dans le cas présent… ces bâches doivent être remplacées assez régulièrement, mais rare sont celles qui sont recyclées. Elles sont soit brûlées à côté des plantations ou simplement laissées sur place. Des morceaux de bâche se retrouvent alors dans la nature, sur les plages et bien sûr dans la mer !

On estime que ce sont près de 3 millions de tonnes de déchets qui sont produit par an… C’est-à-dire autant que la production de fruits et légumes !

Un kilo de tomate d’Espagne aura produit un kilo de déchets !

 

LA POLLUTION : Les pesticides

Déjà il faut savoir que pour avoir de belles tomates bien rondes, bien rouges et appétissantes tous les plans ont été sélectionnés. Le gout est par contre le grand oublié dans cette sélection (c’est pour ça que les tomates d’Espagne sont « beurk » !) au profit de variétés à grand rendement et résistantes aux maladies et au transport.

Mais les pesticides sont tout de même utilisés en grande quantité : 80 % des tomates produites dans cette région contiennent des résidus de pesticides et 7 % de ces dernières en contiennent au delà des limites maximales autorisées !!

poison-1481596_640.jpg
Image par Arek Socha de Pixabay

Une exploitation d’êtres humains

 

Tu n’es pas encore dégoutté de ces tomates ? Attends, j’en rajoute une couche…

Pour avoir les tomates les moins chères possible (parce que nous, consommateurs, ne voulons pas mettre la main à la poche !) il faut rogner sur les dépenses… donc sur la main d’oeuvre !!

La plupart des ouvriers qui travaillent dans ces serres sont des immigrés payés au lance-pierre : 2 à 3 euros de l’heure ! De plus, on estime que la moitié d’entre eux sont clandestins. Ces ouvriers travaillent dans des conditions désastreuses, sont en contact avec des produits dangereux etc…


 

Peut-on consciemment légitimer tout ça et continuer comme si de rien n’était ?

Je pense que NON !

Du coup, on se dit que les légumes d’été on se les mange seulement en été ? Ils seront bien meilleurs, et comme on les aura attendu longtemps, on les appréciera encore plus !

Et puis soyons fous !! Nos légumes on les achète français… comme ça d’une pierre deux coups !

Allez, marché conclu !

boil-down-880273_640.jpg
Image par congerdesign de Pixabay

Je te fais des bisous écologiques, bio et cruelty free et je te dis à bientôt.

Céline.

 

 

Sources :

www.youtube/Le Tatou/Ne mangez surtout pas de tomate en hiver !

www.lamarmottechuchote.fr/La face cachée de la tomate

Wikipedia.org/Andalousie

4 commentaires sur “Des tomates en plastique !

  1. Ohh mais j’étais passée à côté de celui là ! Justement, ça tombe bien. Je fais une partie de mes courses à Lidl, je pense qu’il y a mieux, mais je crois aussi qu’il y a pire. M’enfin, dans tous les cas, j’essaie de choisir les meilleurs produits, et là j’en reviens. Quand on entre, on tombe en premier sur les fruits et légumes. Tout à l’heure, j’étais très heureuse de me rendre compte que c’était l’été. J’ai dis à minou : « Tiens mais on a changé de saison ! » Tomates, courgettes, melon… C’est la première fois que ça arrivait. D’habitude, justement, je trouvais que les produits étaient toujours de saisons (juste quelques petites exceptions mais raisonnablement).. Ca m’a rendue un peu triste…
    Mais grâce à des articles comme le tien, espérons qu’un jour, ça ne soit plus le cas. ❤

    Aimé par 1 personne

  2. Merci Justine ! 😊
    C’est très rare que j’aille à Lidl, mais j’y suis allée le mois dernier…. et j’avais été choquée, moi aussi, par leur rayon fruits et légumes ! 😥 Malheureusement c’est partout pareil.
    Il faut tenir bon, continuer à acheter des produits de saison et peut-être qu’un jour… comme tu dis !
    Je te fais de gros bisous ❤

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s